Les hernies inguinales

 

Une fois que l'échographie vous a confirmé que vous avez une hernie inguinale (au niveau de l'aisne), si elle n'est pas très marquée ou dangereuse, vous pouvez essayer de la soigner de façon naturelle avec les traitements suivants :

 

- Teinture mère de bourse à pasteur (ou capselle) : 30 gouttes 3 fois par jour en dehors des repas (arrêter si besoin pendant les règles car cette plante a tendance à arrêter les saignements) pour son effet astringent, qui ressère les tissus et lutte donc contre le relâchement des organes.

- Collagène marin : restructure les cellules

- Soufre organique : renforce les tissus (cure de 3 mois : bien se renseigner sur les posologies - à prendre de préférence en dehors des repas pour une meilleure assimilation)

- En application sur la partie concernée et sur 2 à 3 cem aux alentours :

                           - de la teinture mère d'alchemille matin et soir

                           - du magnésium transcutané

                           - un baume à base de consoude (régénère en profondeur)    

                           - 2 gouttes d'huile essentielles de gaultherie mélangée à une huile végétale de qualité

ou si vous en avez les moyens : du beaume phénicien

- Reminéralisant au choix : teinture mère d'alfalfa, lithothamne, klamath, propolis noire, ortie, prêle, etc...

- Alimentation la plus alcaline possible, (jus de citron tiède le matin à jeun, boire de la tisane d'orme rouge (qui est aussi un anti-inflammatoire),  consommer des aliments alcalins, boire de l'eau activée, gérer son stress, etc.... (voir article "Alcalinisation" de ce site), veiller à ne pas avoir de carences en protéines

- Boire chaque jour 1 litre d'eau avec une cuillère à café de bicarbonate de soude dedans pour alcaliniser et nettoyer l'oragnisme.

- Verser de l'eau froides durant quelques secondes à l'endroit concerné chaque jour, si possible poser une bouillote juste après deux à trois fois par semaine (chaud - froid)

- Surveiller la hernie afin qu'elle ne se transforme pas en hernie étranglée. Si c'est la cas, l'intestin est comprimé dans l'ouverture du péritoine et cela peut créer une occlusion intestinale nécessitant une hospitalisation d'urgence. 

Consommer assez de fibres et consulter un médecin en urgence en cas de constipation prolongée, vomissements, etc....

 

 Soins 

- Massages du ventre, Chi nei tsang : voir l'article sur le sujet sur mon site 

- Ostéopathie, éthiopathie : consulter un spécialiste connaisseur des hernies

 

 Activité physique :

 

- Faire des abdominaux régulièrement en douceur. 

- Eviter les chocs (sauts, toux brutale) car ils peuvent déclencher ou agraver une hernie inguinale

- Certaines postures de yoga permettent d'enlever de la pression sur la parois abdominale (la chandelle, le chameau, la pince, etc...), et qui appuyent sur la hernie pour aider à la résorber (posture du cobra, notamment, ou la salutation au soleil qui renforxe les abdos et comporte le cobra, la posture de l'aigle, yoga mudrasana, mrigasana, gomukhasana, ardha-matsendrasana, yoganidrasana).pui les respirations avec uddiyana bandha et mula bandha, et enfin, tendre tous les muscles du ventre (vessie, abdos, fessiers, diaphragme, yoni mudra et vasti mudra : remonter le vagin et la vessie), durant 30 à 60 secondes régulièrement.

 - Une visite chez un ostéopathe ou un éthiopathe formé,  à cette technique peut permettre de replacer l'organe à sa place.

 

- Autres possibilités : tisane de vigne rouge, cataplasme d'huile de ricin avec bouillotte pendant une heure, cataplasme d'argile, tisanes de bardane, écorce d'orme rouge (alcalinisant et anti-inflammatoire), écorce de chêne et de noyer, cyprès, millefeuille, renouée, cure d'aloe vera, cure de quinton hyper, de gélules de Fortinor (SND), de soufre organique, de résine à gouaronner, de teinture mère de coquelicot, de vitamine E, faire des bains de conifères (huile essentielle de thérébentine, etc...), appliquer de l'huile essentielle de thérébentine, poivre noir, menthe poivrée, gingembre, euclyptus citronné, genevrier, laurier, sapin baumier (cicatrisant, anti-inflammatoire, antispasmodique), géranium rosat, hélichryse italienne, lavandin super, mélangées à de l'huile d'arnica, de ricin, de millepertuis,  de jojoba, ou de macadamia., homéopathie : lycopodium injeel, muscle strié (à jeun)

 

Les méridiens

- Point de méridien : rate 2, rate 4 (merveilleux vaisseau lié à l'abdomen, mère des viscères), rein 6 (merveilleux vaisseau lié aux masses abdominales),  foie 3, VB 34 (point de réunion des tendons et des muscles), VB 39, poumon 7 (merveilleux vaisseau lié à l'abdomen)

- Tonifier la rate, faire circuler le qi du foie, renforcer les tissus : on peut stimuler ces points en y collant un aimant.

Le méridien de la rate s'occupe de la "gestion des chaires", c'est-à-dire tout ce qui, dans le corps, structure et lie les différents éléments (organes, os...), entre eux.

 

 

Valeurs éthiques et déontologie des professions liées au bien-être

Les conseils en phytothérapie, ni les soins de shiatsu et le yoga ne se substituent aux traitements médicaux. 

Il est essentiel d'avoir l'avis d'un médecin lorsque l'état de santé de la personne le nécessite.