Les maux de l'hiver

 

Comment affronter les maux de l'hiver naturellement en4 points

 

L'hiver est une saison qui nous rend plus faible, et donc plus exposés aux virus, coups de blues, de fatigue, ou de stress.

 

Ralentir

La première chose à faire à l'arrivée de l'hiver est d'accepter le ralentissement du corps et des émotions. Un sentiment de flottement est tout à fait normal, il ne faut pas lutter contre, sous peine de déséquilibrer l'organisme. Il convient d'accueillir les sensations de la saison.

Comme il ne nous ai pas vraiment possible de toujours vivre totalement au rythme de son corps, tout en essayant de tendre vers ce ralentissement, il est indispensable de compenser nos efforts par des moments de lâcher prise total, de bien-être, tels que des moments en famille ou avec les amis, des séances de hammam, des bains, etc...

 

Les saveurs de l'hiver

Au niveau du goût, l'hiver est la saison de la saveur et de la douceur. Préférez les douceurs à base de sucre de fruits, telles que la datte. Vous trouerez de nombreuses recettes de gourmandises sans sucre sur mon site. Pour obtenir plus de saveur, optez pour des cuissons légèrement rissolées, sans faire brûler car c'est cancérigène, et sans mettre trop d'huile. Préférez l'ajout progressif d'eau pendant la cuisson afin de dorer sans brûler. Vos plats seront goûtus et suffisamment salés. Préférez du gros sel de mer moulu non traité, ou du sel d'Himalaya si vous avez les moyens.

Apprenez à assembler les couleurs et les textures des légumes de l'hiver : par exemple, associer une purée de potimarron avec une fondue de poireaux est visuellement très beau, mais également très bon ! Cela fonctionne également pour les épinards et les courges butternut, les brocolis et les patates douces, les endives et les pommes crues, le chou rouge et la compote de pommes, etc... (voire les recettes de saison sur mon site). Le plaisir des yeux, tout comme l'attention accordée à la préparation de vos plats, a autant d'importance que le moment de la dégustation. La qualité de ces deux moments influera sur la digestion.

N'hésitez pas à associer le sucré et le salé, ou légumes et fruits, en ajoutant des épices qui réchauffent, tels que la cannelle, le gingembre, la noix de muscade, le clou de girofle.

 

Lorsque vous vous sentez envahis par le froid, une tisane de cannelle et gingembre vous réchauffera en profondeur. Vous pouvez également frictionner votre plexus solaire et vos pieds avec un mélange d'huile végétale et d'huile essentielle de gingembre (2 – 3 gouttes). Pensez également à la bouillote pour les pieds froids qui ne se réchauffent pas.

 

Les cures de l'hiver

 

Prévention des maladies :

  • Huile essentielle de ravintsara : une à 2 gouttes avec un peu d'huile végétale sur le poignet pour se protéger lorsque vous allez dans les lieux où circulent les microbes (transports en communs, etc...)

  • Cure de propolis blanche pour les maux de la gorge, et d'échinacée pour renforcer le système immunitaire

  • Prendre soin de votre flore intestinale pour renforcer l'organisme dans sa globalité, puisqu'on sait maintenant qu'un microbiote équilibré peut nous prémunir d'un grand nombre de maux et maladies : soufre organique et propolis jaune en cas de problèmes digestifs récurrents et problématiques, couplés à de l'ispaghule (ou psyllium) à chaque désagrément intestinal.

  • Assainissez votre foie régulièrement afin de ne pas alourdir et fatiguer votre organisme avec des toxines : cures de desmodium, ou d'aspérule odorante en teinture mère, qui a également un effet apaisant, bien utile en cas de nervosité. Notez que les problèmes d'anxiété peuvent aussi être liés à des difficultés de l'organisme à éliminer correctement les émotions, les déchets et les toxines. Il est essentiel de respecter les doses journalière de l'aspérule odorante, car une surconsommation peut avoir des effets délétères.
  • Teinture mère d'argousier ou d'alfalfa pour reminéraliser et dynamiser l'organisme

  • Spiruline pour reminéraliser et renforcer l'organisme en profondeur. Respectez les doses journalières et ne dépassez pas 1 mois de cure sous peine d'endommager votre foie. Veillez à la qualité de la spiruline que vous choisissez.

     

Refroidissement :

  • Extrait de pépin de pamplemousse, thym (en huile essentielle ou en infusion)

  • Quand la maladie est là, utilisez des antibiotiques naturels, adaptés en fonction de la nature de vos maux (voir l'article correspondant sur ce site)

 

Contre les coups de blues :

  • Cure de millepertuis (attention aux interactions avec les traitements chimiques, et avec la pilule)

  • Vitamine D pour compenser l'absence de soleil

 

 

L'hygiène de vie

 

Il est également essentiel de bien dormir, de s'aménager des temps pour « ne rien faire », ou bien des activités qui vous déconnectent du mental. Enfin, prendre l'air régulièrement permet de vous recharger en ions négatifs, qui permettent d'optimiser le fonctionnement de l'organisme.

 

Un rituel de réveil énergétique le matin permet de faire circuler les énergies, le sang, la lymphe, de se programmer positivement, et de passer une meilleure journée. Par exemple, passer quelques secondes le bas du corps à l'eau froide à la fin de la douche, et faire quelques exercices de respiration et d'étirements au levé. Les peuples habitant dans les pays où il n'y a pas de soleil durant une partie de l'année luttent contre la dépression en prenant des bains d'eau froides. Et le matin est le meilleur moment pour que votre corps bénéficie au maximum des étirements. Se tapoter avec les poings le bas du dos permet de réveiller l'énergie du rein en médecine traditionnelle chinoise. Cela contribue à être plus résistant en hiver.

 

 

Nota Bene : Les huiles essentielles ne sont pas conseillées aux femmes enceintes et allaitantes, particulièrement celle de thym. Il convient de respecter les doses et durées de cures de plantes, au risque de les rendre inefficaces, ou de subir des désagréments. Il ne faut jamais sous-estimer la puissance des plantes. Prenez toujours le temps de noter sur les boîtes la date où vous commencez un traitement et prenez soin de suivre les quantités prescrites. En cas de maladie, ou de mise en danger du pronostique vital, consultez un médecin.

Par ailleurs, n'hésitez pas à me poser des questions si vous avez des problèmes particuliers récurrents en hiver que je n'ai pas abordé dans cet article !

 

 

Valeurs éthiques et déontologie des professions liées au bien-être

Les conseils en phytothérapie, ni les soins de shiatsu et le yoga ne se substituent aux traitements médicaux. 

Il est essentiel d'avoir l'avis d'un médecin lorsque l'état de santé de la personne le nécessite.