Quels sont les signes d'un système hormonal

perturbé, et comment y faire face?

 

Actuellement, tout concourt à perturber nos hormones : 

- Bouteilles en plastique qui se désagrège dans l'eau

- Air pollué 

- Accidents nucléairs passés

- Produits chimiques dans notre alimentation, nos cosmétiques, nos médicaments;

- Eau du robinet qui contient des oestrogènes, résidus des pilules et autres médicaments rejetés dans les eaux usées et filtrées partiellement.

 

Quels sont les signes d'un dérèglement hormonal ?

- Perte ou prise de poids inexpliquée et rapide

- Problèmes de sommeil

- Nervosité

- Troubles de l'humeur

- Ralentissement ou accélaration du rythme cardiaque

- Oedèmes et gonflements

- Fatigue extrême

 

Que faire?

Faire des analyses pour voir si ça n'est pas la thyroïde; si le résultat est négatif, n'en déduisez pas que votre thyroïde fonctionne bien, car celle-ci peut très bien dysfonctionner sans que cela n'apparaisse sur votre analyse.

Pour en savoir plus, lire l'article de ce site sur la thyroïde.

 

Hygiène de vie, prévention

Quoi qu'il en soit et quelque soit votre âge, évitez les bouteilles en plastique, investissez dans un filtre à eau à fixer à votre robinet, des bouteilles en verre ou en acier inoxydable, et, pour dépanner, une bouteille sans bisphénol A (qui ne sont pas non plus complètement inoffensives). Vous pouvez utiliser un charbon prévu à cet effet pour filtrer l'eau à l'extérieur de chez vous. Changez progressivement votre alimentation pour en éliminer les produits transformés, consommez un maximum bio et végétal. Evitez les graisses hydrogénées et les sucres.

Des séjours réguliers dans la nature vous aideront à éliminer les toxines liées aux produits chimiques dans l'atmosphère, ainsi que des cures de détox régulières (notammement aux changements de saison, cela garantit de mieux gérer les excès liés au temps : chaud, froid, etc...). 

Si vous n'êtes pas encore ménopausée, notez les périodes de votre cycle où vous constatez tel ou tel phénomène inconfortable; cela permettra d'idientifier la nature de votre problème en fonction de la période du cycle à laquelle il apparaît. Les phénomènes liés à la production d'oestrogène durant la phase d'ovulation (14 jours avant les règles) sont assez connus et fréquents, et peuvent être empirés par la consommation de phyto-oestrogènes dans votre alimentation ou dans l'eau que vous buvez (gonflements, changement d'humeur, etc...).

En savoir plus : http://www.parents.fr/envie-de-bebe/tomber-enceinte/10-questions-sur-lovulation-78576

 

Les oestrogènes et la progestérone : ça marche comment?

Les désagréments liés à un déséquilibre dans la production d'oestrogènes et de projestérone durant la phase d'ovulation sont assez courants. En effet, la progestérone a pour rôle de compléter l'action de l'oestrogènes, et également de la contrebalancer sur certains aspects. S'il y a trop d'oestrogène en proportion par rapport à la quantité de projestérone nécessaire, cet équilibre peut être remis en cause. D'où l'intérêt de faire des cures de plantes équilibrant l'hypophyse, qui régule la production d'e ces deux hormones.

 

Précautions à prendre

Il faut cependant savoir que certaines plantes sont utilisées pour activer la production d'oestrogènes, d'autres la production de projestérone, et d'autres pour réguler la production hormonale générale. Il est donc important de ne pas confondre les une avec les autres, ce qui est malheureusement souvent le cas! D'ailleurs, nous ignorons souvent à quel type de déséquilibre hormonal est dû notre problème; d'où l'intérêt, dans le doute, d'éviter les plantes activant la production d'oestrogène lorsque nous ne savons pas de quel déséquilibre nous souffrons !!! (exemple de plantes contenant des phyto-oestrogènes : sauge, cyprès, certaines types de romarin, etc..). Vérifiez donc toujours que la plante que vous utilisez n'est pas classée dans la catégories des plantes "hormon-like".

A noter que certains problèmes liés à la ménopause (fragilité des os, fatigue, manque d'hydratation de la peau (rides) peuvent être atténués grâce à une cure de plantes "progestéron-like, et non "oestrogènes-like". Par ailleurs, étant donné l'environnement dans lequel nous vivons qui nous expose à la consommation d'oestrogènes à notre insu, il peut devenir dangereux d'en ajouter (au-delà des désagréments réguliers, cela favorise les cancers du sein, les fibromes, etc...).

En savoir plus : http://www.santedesfemmes.com/hormones-bio-identiques/1441-la-progesterone-naturelle-une-cure-miracle-pour-les-femmes

Attention aux plantes, condiments, huiles essentielles et aliments "hormones-like"

Il existe des plantes, aliments, condiments, "oestrogènes-like", projestérone-like", et "cortisone-like". 

Les perturbations au niveau de la production d'oestrogèn est induite par les phyto-oestrogènes Elles sont contenues dans des aliments ou plantes, tels que le soja, la luzerne, le fenugrec, la sauge, etc... elles ont une similarité moléculaire avec l'oestrodiol, et ont la capacité de provoquer des effets oestrogéniques ou anti oestrogéniques. Il est donc important de se renseigner précisément sur les effets des aliments ou plantes que l'on ingère de façon régulière, surtout si on a des problèmes hormonaux, et à titre préventif de façon à ne pas les provoquer. Pour ce qui est du soja, très présent dans la nourriture végétarienne, n'est consommé dans ses pays d'origine, en Chine, au Japon, en Indonésie, qu'après avoir été fermenté (sauce soja, tempéh, miso); c'est la seule façon de le consommer sans s'exposer aux toxines et aux perturbations hormonales provoquées par le végétal brut, ou simplement cru, ou cuit.

Végétaux oestrogène-like

sauge, fenouil doux, houblon, niaouli, carvi, cumin, anis vert, cyprès, luzerne, persil, saule blanc, soja

 

Végétaux "hormon-like" régulateurs hormonaux

Avoine *, gattilier, huile d'onagre

 * l'avoine régule aussi bien les problèmes 'hyper et l'hypo oetrogéniques

NB :des études sont en cours sur les effets exacts des végétaux dits "hormon-like" qui sont encore peu connus. 

Végétaux progestéron-like

Marjolaine, mélisse, romarin, serpolet, thym, verveine, bourrache, alchemille, consoude, yam, gingembre *, sarriette, graine de courge *, pollen *, orties dioïques *, huile essentielle de cajeput, cumin, matricaire, myrthe à cinéole (commun), verveine citronnée (thyroïde - pancréas)

* Ces végétaux sont particulièrement bons pour les hommes 

Toutes ces plantes aident la thyroïde à mieux fonctionner et aident à éliminer les maux de têtes hormonaux, les oedèmes, prises de poids et gonflement des seins, les syndromes prémenstruels

Les traitements à base de progestérone de synthèse, sont, de leur côté, à bannir : ils n'ont pas du tout les mêmes effets que les plantes "progesteron-like". Pour donner un exemple, la progestérone naturelle est indispensable au développement du foetus, alors que la progestérone de synthèse peut le tuer!

En savoir plus : https://www.alternativesante.fr/menopause/menopause-la-verite-sur-la-progesterone

 

Végétaux cortison-like

Huiles essentielles de pin sylvestre, d'épinette noire, le bourgeon de cassis

Ces huiles essentielles sont néanmoins très bénéfiques en cas de grande fatigue, de dépression légère, baisse d'efficacité du système immunitaire, infetions chroniques

Plantes adaptogènes hormon-like

Mélisse, ginseng, éleuthérocoque

En savoir plus

http://www.naturemania.com/naturo/essentiel6.html

 

 

Quels sont les solutions?

 

Adapter les cures en fonction de l'étape

(Préménopause, ménopause)

En savoir plus :

https://www.avogel.ca/blog/fr/hormones-en-folie-ou-menopause-en-harmonie/

 

Les plantes : 

- Le gattilier, ou vitex, régule l'hypophyse. Il est possible d'en prendre systématiquement pendant les 15 1ers jours du cycle, ou d'en faire une cure de 3 mois pour agir en profondeur. Cette plante agit également sur la production de prolactine.

- L'huile d'onagre en gélules permet également de réguler la production d'oestrogènes, projestérone et prolactine.

En savoir plus sur les multiples bienfaits de l'huile d'onagre : http://www.naturalexis.com/bienfaits_huile_d_onagre_et_vertus_medicinales.html

- Les plantes qui aident à nettoyer le foie permettent d'aider celui-ci à éliminer les oestrogènes en excès : radis noir, livrèche (en feuilles ou en huile essentielle : elle soigne également les maux de tête hormonaux), artichaud, etc...

- L'huile essentielle d'épinette noire appliquée avec de l'huile végétale le long de la colonne vertébrale avant de se coucher aide à réguler la thyroïde, ainsi que les huile essentielle de myrthe (qui est aussi un adaptogène), de géranium, de citronnelle, de réglisse et de marjolaine. Frottez un mélange de ces huiles avec de l'huile végétale (pas plus de 10 % d'huile essentielle dans le mélange) sur la zone charnue du dessous du gros orteil. Cette zone correspond en réflexologie à l'hypophyse, qui régule la production de toutes les hormones dans l'organisme. Vous pouvez également en appliquer sous la paume d'adam sur la gorge. Ces huiles essentielles peuvent aussi être utilisées dans le bain à raison d'une dizaine de gouttes.

- L'huile essentielle de basilic aide à rééquilibrer les surrénales, ce qui peut être intéressant si vous souffrez de diabète, ou si vous avez des problèmes de fatigue extrême. Les différents centres hormonaux de l'organisme étant tous reliés les uns aux autres, il peut être utile de les régénérer tous lorsque l'un d'eux dysfonctionne ou que l'on ne comprend pas l'origine du problème. Il est donc possible d'appliquer de l'huile essentielle de basilic mélangée avec de l'huile végétale sur les avants-bras deux à trois fois par jour.

- l'agripaume et la lycope aident à réguler la thyroïde, et à atténuer les manifestations dues à son dérèglement. Attention aux plantes contenant de l'iode (fucus, laminaria japonica, et autres algues), car si sa consommation aide en cas d'hypothyroïdie, elle peut être nocive en cas d'hyperthyroïdie.

 

 

Points de méridiens permettant de réguler le système hormonal

 

- Point devant le tragus (triangle devant l'oreille)

- Partie charnue sous le gros orteil

 

Comment résorber les oedèmes ou gonflements liés aux dérèglements hormonaux?

- Résoudre leur cause (voir plus haut)

- Améliorer la circulation du sang et de la lymphe

- Réduire le stress

- Pratiquer des tecnhiques énergétiques régulièrement

- Prendre de bonnes habitudes alimentaires

 

Les postures de yoga qui régulent les hormones

 

- Le papillon

- Le bébéheureux

- Le lézard

- Viparita karani

- La chandelle

- Le chien tête en bas

- La cigogne

- La posture de la déesse

- La respiration ujjaye

- La respiration alternée

- La salutation au soleil et à la lune

 

 

La ménopause

 Qu'est-ce que la ménopause?

On peut définir la ménopause comme l'arrêt de production d'oestrogène et de progestérone, de dopamine, et d'androgène (ce qui diminue le désir). Ces hormones contribuent à entretenir le cycle menstruel dans les périodes de fécondité de la femme. Elles interviennet également dans le renouvellement des os, de la peau, dans la génératon du désir, et agissent sur l'humeur et l'énergie. 

Après la ménopause, la femme doit trouver un nouvel équilibre qui n'est plus cyclique et qui n'est plus basé sur ces productions d'hormones. C'est pour cela qu'il est indispensable durant cette période, d'avoir une pratique énergétique régulière (yoga, taï chi, etc...), ainsi qu'une alimentation et hygiène de vie de bonne qualité.

Avant la ménopause, le corps subit des variations hormonales brusques et difficilement prévisibles, ce qui peut jouer sur l'humeur et l'énergie de la personne. La glande thyroïde est souvent sujette à des dérangements pas toujours visibles sur les analyses sanguines (d'autant plus qu'on y mesure le taux d'hormone de l'hypophyse, sensée être proportionnelle à la production des hormones thyroïdiennes, au lieu de mesurer ces dernières.)

 

Comment y faire face ?

Cures de plantes :

 

  - Yam (plus assimilable sous forme de crème) - (progestéron-like) 

 

  - Sauge (à faire bouillir 3 mn pour éliminer les éléments neuro-toxiques)

 

  - Soja lacto-fermenté (Sous forme lacto fermentée afin d'éliminer sa toxicité au long court); par contre, le soja, même bio, contiendrait environs 9 % d'OGM, ce qui en fait un aliment discutable actuellement)

  - Soufre organique pour renforcer les os

  - Houblon

  - Passiflore

  - Avoine

  - Rhodiole, puissant adaptogène

  - Silicium organique

  - Le millepertuis : peut avoir une action importante sur les troubles liés à la ménopause (palpitations, bouffées de chaleur, etc...). Veillez cependant à éviter des interactions avec certains médicaments chimiques ou naturels : plantes ayant une action sur la circulation sanguine : (gingko biloba...), mollécules séronotinogènes (gaba, etc...), un certain nombre de médicaments chimiques ou contnant des hormones de synthèse tels que la pillule, etc...). Consultez la notice avant emploi. Respectez la dose indiquée. Plante qui commence à faire effet générlement au bout de 10 - 15 jours de traitement.

 

En savoir plus : http://millepertuis.eu/

 

  - Resveratrol, qui augmente la durée de vie des cellules

En savoir plus : http://www.masantenaturelle.com/chroniques/chroniques2/resveratrol.php

 

   - Des reminéralisants complets et assimilables tels que : moringa, lapacho, spiruline (contre la fatigue et pour favoriser la régénération osseuse)

   - Utiliser quotidiennement en application et massage sur la peau des huiles hyper hydratantes associées à des huiles essentielles adaptées pour maintenir la plasticité de la peau.

Exemples : huile de bourrache et d'onagre, et huiles essentielles de rose de Damas, de géranium, de palmarosa, bois de rose, etc... Attention, ne pas dépasser 10 % d'huile essentielle dans votre mélange.

 

   - Masser la pulpe du gros orteil avec de l'huile végétale et une goutte d'huile essentielle de géranium ou d'épinette noire quotidiennement afin d'aider l'hypophyse et la thyroïde à fonctionner correctement

 

Alimentation adaptée :

 

  - Moins ou pas du tout de laitages, préférer les choux, amandes et cures de lapacho et de vitamine D pour le calcium, puisque le calcium du lait est très peu assimilable et finit par encrasser les articulations. Eviter également le gluten du blé transformé qui rend poreuses les parois de l'intestin et fragilise le système immunitaire.

 

  - Eviter les graisses animales

 

  - Consommer un minimum de protéines animales

 

  - S'hydrater beaucoup, faire des cures de détox, consommer du thé vert de qualité et du thé Tuocha.

 

  - Consommer des antioxydants, du zinc, de la vitamine E et des vitamines du groupe B (contenus dans la spiruline, le lapacho, le morenga), ainsi que de la vitamine D.

 

Autres conseils

  - Adopter une activité physique et énergétique régulière adaptée : il s'agit de s'entretenir sans se violenter.

 

 - Améliorer et entretenir le fonctionnement des canaux de voltage - dépendants au sodium et calcium ainsi que le système nerveux périphérique afin d'éviter ou soulager des éventuelles neuopathies (picotements, brûlures, décharges électriques, froid douloureux, démangeaisons, etc...), souvent associés à des troubles vasomoteurs (oedèmes, rougeurs dus à une anomalie dans la commande neurologique des variations de calibre des petits vaisseaux, soit à des troubles au niveau de la micro-circulation), à des problèmes digestifs

La circulation sanguine, micro circulation, et circulation cérébrale :

Cures de gingko biloba, d'achillée millefeuille, de saule blanc, d'huile essentielle de lemon grass, de lentisque pistachier, marron d'inde, ail, feuilles d'ollivier, hammamélys, d'omega 3, etc...

La vitamine B12 : Plus on avance en âge, plus on a de chances de mal assimile cette vitamine. Certaines études montrent que les problèmes de mémoire et de démence attrubuées à la vieillesse seraient dues à un manque de vitamine B12.

(Voir le chapitre "vitamine B12" de ce site)

En savoir plus : 

https://www.abcdelanature.com/448-circulation-cerebrale-plantes

 

- Améliorer les fonctions éliminatrices de l'organisme qui ont tendance à moins bien fonctionner. Le mieux est de ne pas avoir pris de kilos excessifs avant la ménopause. 

Dans tous les cas, des cures de détox et de plantes détoxifiantes (artichaud, radis noir, desmodium, thé Tuo Cha, etc...) seront régulièrement bienvenues !

 

- Eliminer le stress et les émotions négatives au fur et à mesure va aider votre organisme à mieux gérer ce cap, tout comme la pensée positive, qui guide notre organisme tout entier !

 

 

Déséquilibre des surrénales

 

Les glandes surrénales jouent un rôle dans le métabolisme au niveau de l'élimination des liquides, en lien avec le rein, mais aussi au niveau de l'assimilation des glucides. Un dérèglement des surrénales peut avoir différentes conséquences fâcheuses sur l'ensemble du système hormonal, ainsi que sur l'ensemble de l'organisme. Voici quelques conseils pour énergiser la zone des surrénales.

 

- Cure de plasma de Quinton qui a une composition très équilibrée en sels minéraux.

 

Huile essentielle de pin sylvestre / épinette noire / bois de cèdre /  ravintsara ou basilic tropical, mélangées à de l'huile végétale sur les reins, 3 fois par jours.

 

– De la chaleur : une bouillotte au dessus des reins

 

 

 

 

 

 

Autres articles sur le sujet dans ce site : 

 

- Thyroïde

 

- Les règles

 

Valeurs éthiques et déontologie des professions liées au bien-être

Les conseils en phytothérapie, ni les soins de shiatsu et le yoga ne se substituent aux traitements médicaux. 

Il est essentiel d'avoir l'avis d'un médecin lorsque l'état de santé de la personne le nécessite.

 

Tester des séances de yoga des hormones sur ma chaîne de yoga thérapie : cliquer ici