Soulager les douleurs cervicales

 

Les douleurs ou tensions cervicales peuvent être dues à différents facteurs : stress, préoccupations excessives, tension de la mâchoire, mauvaise hydratation, déminéralisation, mauvaises positions dans la vie quotidienne ou durant la nuit (dormir sur le ventre avec un coussin non adapté peut être cause de tensions cervicales), etc...
Je vous proposerai bientôt des exercices à faire pour prévenir et soulager ces tensions. En attendant, voici quelques conseils divers.

Traitements naturels

Les tensions cervicales sont souvent déclenchées par plusieurs facteurs associés : période de fatigue ou de soucis, mauvaises positions, alimentation trop pauvre, ou mauvaise hydratation. Il convient, pour éliminer ce désagrément, d'agir sur ses différentes causes.

Voici quelques suggestions de traitements, de gestion de certaines habitudes, ainsi que de conseils alimentaires qui peuvent faire la différence!

Appliquer localement 

- Huile essentielle d'estragon, de romarin, de lavande ou de gingembre : mélanger 2 gouttes avec un peu d'huile végétale (arnica ou millepertuis de préférence), et masser la nuque et les épaules

- Les cataplasmes chauffants, les cataplasmes d'argile, application d'une bouillote ou l'utilisation du sèche cheveux pour chauffer la nuque.

- Un cataplasme d'huile de ricin : après avoir chauffé 3 cuillères à soupe d'huile dans une poèle, déposer l'huile sur un coton de la taille de la surface à couvrir. Recouvrir avec un film en plastique et laisser 30 mn à 1h30, si possible avec une bouillotte par dessus.

Il arrive que la zone la plus efficace à traiter soit la zone d'origine de la douleur, et que celle-ci soit différente de la zone douloureuse. Exemple : pour une douleur cervicale, il est parfois plus utile de chercher une zone sensible sur les bras, pour un mal de tête ou d'épaule, l'origine peut être un viscère (estomac ou foie par exemple). Il est possible de tester soi-même ces zones ou de se faire aider ar un praticien.

En application locale : 

Huile de nigelle ou de ricin tiédie en massage sur les zones douloureuses

 

 

Magnétothérapie : Les aimants thérapeutiques peuvent être très efficaces en prévention des crises et / ou pour soulager les crises. Il est également possible de se procurer des gaines aimantées (ou magnétiques) et chauffantes afin de combiner la chaleur et le magnétisme. Il en existe qui épousent la forme de la la nuque. Très pratiques, il n'est pas besoin de faire tenir l'aimant avec du sparadrap. 

En savoir plus : 

http://www.luteine-vision.com/magnetotherapie-et-infrarouge-lointain/138-collier-cervical-de-magnetotherapie-ifr-affections-rhumatismales-discales-coup-du-lapin.html

Faire des cures de plantes anti-inflammatoires et reminéralisantes

  • Boire de l'infusion de romarin, de camomille ou de reine des près (anti douleur articulaire) plusieurs fois par jours (ou les prendre en comprimés) pour leurs vertus calmantes et anti-inflammatoires.
  • L’écorce de saule blanc, harpagophytum (en gélules), ou le curcuma contre la douleur et contre l'inflammation. Le saule blanc a également un effet apaisant qui est souvent nécessaire pour soigner les douleurs cervicales.

  • Ortie et la prêle pour la silice et les minéraux qui vont désencrasser et renforcer l'articulation.

  • Teinture mère de cassis

Améliorer votre terrain fragilisé 

  • Faire une cure de tryptophane, de vitamines B et E (ou de germe de riz, spiruline ...), de silice, d'oligo-éléments, ou de lapacho (aussi riche en silice), en décoction ou en gélules.

  • Une cure de pollen de châtaigne frais rééquilibrant (que l'on trouve au rayon frais du biocoop), ou de gelée royale, qui sont des aliments vivants, va améliorer le terrain qui a permis aux douleurs de s'installer.

 

 

 

Il est conseillé de choisir parmis ces traitements un anti-inflammatoire, un anti-douleur, un ou des reminéralisant(s), et un détoxifiant. En associant toutes ces catégories de substances, vous devriez constater des améliorations! Sachez que la silice contenue dans différents traitements a des vertus détoxifiantes et très bénéfiques pour les articulations en général.

Au quotidien :

  • Adopter une alimentation qui favorise l'élimination des toxines, ainsi qu'une bonne hydratation.

  •  Une cure de chlorelia ou de lapacho (tous les deux riches en silice également) peut être utile pour éliminer les métaux lourds de l'organisme, ainsi que toutes les toxines néfastes qui peuvent contribuer à entretenir des contractures musculaires.

  • Prendre des bains avec du sel d'hymalaya, du bicarbonate de soude ou des huiles essentielles.

  • Si vous dormez sur le ventre, investissez dans un coussin ergonomique adapté (avec un creux au milieu pour éviter de tordre la nuque). La qualité de votre sommier et de votre matelas peut influencer les tensions accumulées durant le sommeil.

 

  • Certaines personnes souffrent de bruxisme (fait de serrer les mâchoirs inconsciemment). Cela peut créer des douleurs cervicales et des insomnies. Une consultation chez un dentiste peut vous permettre de savoir si vos dents sont usées par ce phénomène. Dans ce cas le port d'une gouttière dentaire la nuit peut s'avérer efficace.

Si les syndromes persistent, il est conseillé de consulter un ostéopathe spécialiste des mâchoirs, un chiropracteur ou un praticien de shiatsu qui pourra utiliser la technique crânio-sacrale. Ou encore, vérifier l'équilibre de ses lignes myofasciales.

Pour en savoir plus :

http://www.femina.ch/societe/sante/therapie-craniosacrale-pour-soulager-le-dos

http://www.osteopathierommelaere.be/fr/main-menu/therapies/Myofasciale

 

 Les auto-massages

Massez votre nuque avec de l'huile de reine des près et de l'huile essentielle de lavande (2 gouttes), puis massez-vous en dessinant des lignes en partant de l'occiput vers l'épaule. En même temps que vous dessinez cette ligne, penchez la tête sur le côté inverse que vous massez et dirigez votre regard vers le plafond, sans forcer. Faites ce mouvement associé au massage une dizaine de fois de chaque côté. Vous pouvez ensuite masser votre nuque en traçant des lignes en partant du centre (cervicales) vers l'extérieur (Vous passez alors sur les points IG 17, IG16). 

Vous pouvez ensuite dessiner des ronds sous l'oreille(TR 17), puis partir de ce point pour longer l'occiput de l'extérieur vers l'intérieur. Vous voys situez alors sur la ligne sous l'occiput (TR 16). 

Tirez vos oreilles doucement, puis frottez doucement l'avant et l'arrière de vos oreilles avec les doigts. Vous pouvez également masser vos tempes et vos mâcgoires, ainsi que le poutour du muscle scléno mastoïdien (qui part de la mâchoire et descend sur le côté de la nuque)

Vous pouvez ensuite masser en profondeur le point entre l'oriculaire et l'annulaire (HM26) indiqué pour les douleurs cervicales. Travaillez également l'articulation du pouce, qui correspond à la nuque.

Ensuite déposez un aimant de la taille d'une pièce de 2 euros côté Nord sur votre peau, sur l'occiput. Vous pouvez la faire tenir dans un bandeau. Enfin, déposez votre têtre sur un coussin rembouré de graines de sarrasin : il allègera votre nuque assez rapidement.

Faire des exercices adaptés 

Voici quelques vidéos d'exercices pour la nuque :

 

- Comment soigner une nuque coincée? :

https://www.youtube.com/watch?v=rKb8WAi8axY

https://www.youtube.com/watch?v=nAyD1NakVzQ&feature=youtu.be

- Quelques exercices doux pour soulager une nuque coincée :

https://www.youtube.com/watch?v=i7Gfjk5ozl4&feature=youtu.be

- Séance de yoga en prévention des blocages cervicaux :

https://www.youtube.com/watch?v=lv3I1dH6tHw&feature=youtu.be

https://www.youtube.com/watch?v=TZnfP5xlqpU&feature=youtu.be

https://www.youtube.com/watch?v=dySbvdF7pTo&feature=youtu.be

 

La posture au quotidien

- Ouvrir les épaules, rentrer légèrement le menton et lever le dessus de la tête comme si un fil tirait notre tête vers le haut. Sentir sa tête légère, comme suspendue; Garder cette image en tête aide beaucoup à trouver la bonne posture. Cela permet de ne pas écraser les cervicales en faisant peser le poids de la tête dessus.

- Garder le dos droit, en prenant garde de ne pas cambrer les lombaires, ce qui pourrait causer d'autres problèmes...

- Détendre la mâchoire. Travailler certains points de méridiens si vous n'y parvenez pas par vous-mêmes. En effet, certaines personnes sont incapables de détendre leur mâchoire sans aide extérieure.

- Prêter attention à sa posture même lorsqu'on se repose : c'est là aussi que peuvent naître certains blocages ! Essayez de trouver une position où vous n'entretenez pas de tensions dans votre nuque, vote tête, votre mâchoire et votre dos : non, se relaxer n'est pas sans effort, contrairement à ce qu'on pourrait penser !

- Enfin, lorsque vous êtes assis devant l'ordinateur, par exemple, veillez à ce que vos bras soient toujours posés, afin d'éviter les tensions dans le bras et l'épaule. Veillez également à ce que vos pieds soient posés au sol, cela permet à vos énergies de circuler, ce qui devient difficile lorsque vous croisez les jambes.

 

 

Source de l'image : http://www.osteopathe-paris-16.com/conseils-postures.php

 

- Expirer longuement et doucement, plusieurs fois par jour, afin de renouveler complètement l'air des poumons.

En effet, une respiration superficielle a pour conséquence une mauvaise oxygénation des cellules, propice aux contractions musculaires

- Reposer ses yeux et ne pas abuser des écrans peut aider à atténuer les douleurs cervicales. Pensez, si vous ne pouvez pas faire autrement, à regarder au loin de façon régulière, cela repose vos yeux. Regarder en haut, en bas, et sur les côté de votre champ de vision étire les muscles de vos yeux. Vous pouvez enfin dessiner des ronds avec vos yeux en regardant en haut, en diagonal, sur le côté, en bas, etc... Ces exercices permettent de défatiguer vos yeux assez rapidement.

Si on ne peut pas faire autrement, on peut installer le logiciel Flux sur son ordinateur, qui va permettre de régler l'intensité de la lumière. Il existe aussi le logiciel Twilight pour les téléphones portables.

Enfin, il convient de regarder régulièrement au loin afin de reposer ses yeux.

Faire des exercices pour les yeux régulièrement ou en cas de fatigue visuelle et/ou de douleurs cervicales sera très bénéfique.



Le dialogue intérieur

Au niveau symbolique, ma nuque fait le lien entre la partie haute et la partie basse de mon corps. Elle permet aux pensées de circuler de ma tête à mon corps, afin qu'elles se transforment en action. Elle me permet de voir toutes les facettes d'une situation, si elle est souple. Elle me permet d'être ouvert totalement au monde et faire face à ses exigences. Si elle est raide, c'est peut-être que je crainds de souffrir ou de ne pas être à la hauteur. Elle correspond à la confiance en moi. Une nuque raide peut révéler le refus d'aller de l'avant et d'agir, le fait d'être enfermé dans une logique limitée.

Phrases à se répéter intérieurement : Je permets à mes pensées de circuler de ma tête à mon corps. Je dois travailler sur ma peur de ne pas être capable de réaliser tous mes désirs, et me permettre de ne pas laisser mes idées à l'état de projet. Je me dois de regarder les différentes possibilité qui s'offrent à moi avec amour, sans jugement, en toute liberté, comme un fleuve permet à l'eau de circuler sans contrainte ni restriction. Je dois accepter les sensations qui viennent à moi, et les laisser circuler librement. J'accepte aussi les richesses que j'ai en moi, je n'ai plus à me préoccuper de ce que les autres pensent de moi, car je suis conscient du potentiel que j'ai en moi.

Ce texte est inspiré de ce livre : "Le grand dictionnaire des malaises et des maladies" de Jacques Martel.



Activités pour se détendre

- Prendre un bain avec du bicarbonate de soude, du gros sel ou de l'huile essentielle de lavande

- Faire un hammam



Exercices de respiration

- Respiration alternée :

Bouchez la narine droite avec le pouce droit et inspirez par la narine gauche en comptant 3 temps. Retenez votre respiration poumons pleins pendant 12 secondes.

Expirez avec la narine droite en comptant 6 temps.

Ensuite inversez les narines : Bouchez la narine gauche avec le pouce gauche et inspirez par la narine droite en comptant 3 temps. Retenez votre respiration poumons pleins pendant 12 secondes.

Expirez avec la narine gauche en comptant 6 temps.

Continuez cet exercice encore 3 fois de chaque côté.

Puis essayer d'allonger vos temps de respiration : comptez 4 pour l'inspir, 8 pour l'expir, et 16 pour la rétention. Refaites-le encore 3 fois de chaque côté.


Points de méridiens indiqués pour les raideurs de la nuque :

 

poumon 7

En savoir plus : http://dietetiquetuina.fr/4862/le-point-lie-que-du-meridien-du-poumon-7p/

 

Intestin grêl 4 : sur le bord externe du petit doigt

En savoir plus : http://tcmpoints.com/fr/intestin-grele/ig4-wangu/

 

 Séances personnalisées à distance sur demande