Comment et pourquoi devient-on végétarien?

 

 

La toute première motivation qui peut pousser quelqu'un à devenir végétarien à mes yeux, c'est l'envie d'être bien et de se faire du bien. On en ressent rapidement les effets bénéfiques à différents niveaux : santé, poids, bien-être, etc...

Ensuite, il est intéressant de savoir pourquoi il est bon d'être végétarien, et encore plus végétalien! En effet, cela fait du bien à l'environnement, aux animaux, à notre santé, et à notre conscience! Ce choix a un impact énorme et cette prise de conscience est très satisfaisante d'un point de vue éthique.

 Une prise de conscience des bienfaits d'un tel régime sur notre santé à court et à long terme ne peut qu'achever de nous convaincre : devenons végétariens!
Enfin, prenez plaisir à découvrir ces mille et une saveurs qui vous ont peut-être été inconnues jusqu'alors; vous verrez que des portes vont s'ouvrir à vous!

 

Nos besoins nutritionnels

Les protéines
Contrairement aux idées reçues, couvrir nos besoins en protéines n'est pas si problématique qu'il n'y paraît! Tout d'abord, il y a des protéines dans tous les végétaux en quantité variable, et de nature différentes. En effet, il existe 7 acides aminés nécessaires à notre bonne santé, car ils ne sont pas assimilables par notre organisme. Ces acides aminés sont naturellement présents dans la viande, puisque celle-ci est de composition similaire à notre chaire ! ces acides aminés existent également de façon séparée dans les végétaux. C'est pour cette raison qu'il est préférable, lorsqu'on est végétarien, de varier son alimentation afin que ces sources d'acides aminés se complètent : certains acides aminés seront présents dans la banane, d'autres dans les amandes, dans les pois chiches, dans les céréales, etc...
Certains pensent que, surtout au début d'un régime végétarien, il est préférable de calquer sa consommation d'acide aminés sur l'association des acides aminés telle qu'elle est présente dans la viande, afin que le corps ne soit pas trop perturbé. Ainsi, conseille-t-on d'associer assez régulièrement une cérale avec une légumineuse, puisque leurs acides aminés associés sont assez comparables à ceux contenus dans la viande. Petit à petit, votre corps va s'habituer à puiser ses besoins de façon différente, et ces associations seront moins importantes.


Les aliments les plus riches en acides aminés sont :
Les légumineuses (lentilles, pois chiches, petits pois, haricots, soja, lupin, etc...), les oléagineux (amandes, noix, noisettes, pistaches, cacahuètes etc...), les céréales complètes (avoine, blé, riz, seigle, sarrasin, millet etc...)
Veillez à en consommer en quantité suffisante si vous souhaitez obtenir la même quantité de protéines qu'en consommant de la viande.
Sachez cependant que le problèmes de nos alimentations occidentales actuelles est plutôt un excès de protéines, qui encrassent nos organismes. Alors pas besoin de faire une fixation sur les protéines, elles sont présentes dans tous les aliments naturels !


Le fer
Il convient lorsqu'on change son alimentation de vérifier son taux de fer, afin de vérifier que le corps s'est bien habitué à sa nouvelle façon de fontionner. En effet, le fer de la viande est beaucoup plus assimilable que celui des végétaux, si bien que notre alimentation actuelle contribue à encrasser notre organisme avec un excès de fer, pour la plupart des gens Losqu'on élimine la viande du jour au lendemain, il convient d'aider le corps à aller puiser ses nouvelles sources de fer végétal, ou "fer non héminique" d'un façon différente. Si besoin, faites des cures de spiruline, une algue riche en fer très assimilable. Faites des cures de préparations à base de plantes comme le Floradix de Salus, qui ne provoque aucun problème digestif à ma connaissance!

Veillez à ne pas consommer de thé ou de café à un interval de moins d'une demie heure avant ou après les repas, puisqu'ils absorbent le fer!

Pensez à consommer des aliments riches en fer, tels que les lentilles, le cacao, etc... et de les associer à de la vitamine C afin qu'il soit mieux assimilé par votre organisme!


La vitamine B12 pour les végétaliens
Lorsqu'on arrête la consommation de produits animaux dérivés tels que les laitages et les oeufs, il convient de consommer des aliments riches en vitamine B12, tels que la levure, la chlorela (algue marine pleine de propriétés intéressantes). 

En effet, un manque de vitamines B12 peut avoir de graves conséquences sur les connexions neuronales. Ceci-dit, la théorie selon laquelle le régime végétalien ne répondrait pas aux besoins en vitamines B12 de l'organisme est largement remise en question actuellement. Ces déficits seraient plutôt dus à l'incapacité de certains organismes à l'assimiler correctement. Par ailleurs, l'organisme met plusieurs années avant de manquer de cette vitamine. Alors pas de panique! Précisez juste à votre médecin de vérifier votre taux de vitamine B12 en plus du reste lors de votre prise de sang habituelle.


Les bienfaits sur la santé

 

Un régime végétarien est très bénéfique à plein de niveaux. Ceci dit, si l'on arrête la viande pour faire une surconsommation de fromages et d'oeufs, cela ne va pas avoir une répercussion positive sur votre santé... C'est la raison pour laquelle de plus en plus de végétariens tendent à devenir végétaliens. De cette façon, au lieu de remplacer systématiquement la viande par les oeufs ou le fromage, ils trouvent de nouvelles recettes 100 % végétales! Ce qui est loin d'être insipide, bien au contraire ! (voir la partie "recettes")


Un régime végétalien est bénéfique pour la santé de nos arthères, réduit les risques de maladies cardio vasculaires, les problèmes de poids, peut soulager certains maux de tête récurrents, les insomnies ou les sommeils perturbés.

Si vous choisissez des aliments végétaux biologiques frais le plus possible, votre nouveau régime pourrait faire disparaître migraines, insomnies, diminuer largement les risques de cancer, d'hyperactivité, etc... 

Si vous êtes attentifs à réduire votre consommation de gluten, il se pourrait que vous soulagiez également d'éventuels problèmes digestifs, fatigue chronique, problèmes de concentration.

Si vous veillez également à réduire votre consommation de sucre rafiné et de graisses végétales hydrogénées, il se pourrait que tous ces bénéfices soient décuplés!

Quoi qu'il en soit, je vous invite à être attentifs à tous les bénéfices que vous pouvez tirer de cette nouvelle façon de percevoir votre assiette : il ne peuvent qu'être nombreux! Pensez à l'exemple de Bill Clinton à qui on avait prédit la récidive d'un infarctus, et qui a nettoyé ses arthères de 40% en quelques mois grâce à un régime végétalien strict !

Pour ce qui est des recettes, ne vous inquiétez pas, il suffit juste de faire ses courses différemment, de faire quelques essais au début, et les aspects positifs devraient l'emporter sur les efforts requis pour tout ce changement...

Cela ne représente pas forcément un coût supplémentaire, puisque vous n'avez plus à payer le prix de la viande !


Le goût

 


Au delà du besoin qu'on s'est crèé d'associer dans tout repas : "le steak (végétal ou animal) - le légume - la céréale", il est nécessaire d'être attentif à varier les saveurs et les consistances de notre alimentation.


Les 6 saveurs existantes sont :
Sucré, salé, doux, amer, acide, piquant


Les principales textures qui nous sont accessibles :
Croquant, semi croquant, mou, onctueux, crémeux, etc


Autrement dit, il est possible de varier les textures entre la galette, la purée, la soupe, le ragoût, la salade, l'ajout de graines, la cuisson vapeur, la cuisson en wok, le légume cru, cuit, semi cuit, rissolé, nature trempé dans une sauce, cuit dans un mélange d'épices, transformé en gratin, en cake, en tarte, en pâte à tartiner, et j'en passe !!!!!


Dans la culture chinoise, chaque saveur a son action et son intérêt sur notre organisme. Selon cette tradition, est préférable d'en privilégier certaines à certains moment, en fonction de notre santé, de notre personnalité, de la saison, de nos déséquilibres du moment, etc...

 

 

Quelques astuces



Astuces de cuisson :
- Les indiens font d'abord revenir leurs épices dans l'huile avant d'y ajouter leurs légumes / légumineuses etc... : inspirons-nous d'eux, ils savent comment donner du goût aux végétaux : ils ont une tradition végétarienne millénaire!
- L'utilisation de mets végétariens traditionnels :
Exemples :
- la panisse dans les régions du Sud : elle se présente sous forme de saucisson, est faite à base de farine de pois chiches, et se prépare en la coupant en rondelles à faire revenir dans un peu d'huile : rien de plus simple! Elle peut aussi remplacer la mozarella dans vos salades !
- Le steak de soja, mets traditionnel chinois, se présente sous différentes saveurs dans les magasins bio.
- Redécouvrons la puissance des épices : apprenons à faire le dhal à l' indienne et inspirons-nous de ces saveurs pour nos autres plats!
- Apprenons à faire nous-même le houmous oriental, faisons-le aussi avec d'autres légumineuses et d'autres épices (pâtes à tartiner aux lentilles, aux haricots façon égyptienne, etc...)

- La cuisine thaïlandaise nous propose de faire cuire nos légumes dans du lait de coco infusé de curry vert ou autres épices d'une subtilité incroyable : explorons-là!
- Redécouvrons les purées multi légumes, servons-les avec une galette de légumineuses croquante : notre besoin de consistances et de saveurs gourmandes et variées peut être largement assouvi!
- Portons un nouveau regard sur les plats traditionnels à base de viande, et usons et abusons de substituts : inventez une recette de couscous végétarien (ajoutez des poivrons confits et des raisins secs trempés, votre plat ne pourra pas être fade!), des plats à base de soja texturé ou de tempé servant à remplacer la texture de la viande : amusez-vous!


- L'ajout de morceaux de tofu fumé et de panisse dans du choux vert revenu en lamelles avec de l'ail rappelle l'idée de la choucroute en beaucoup plus sain et en tout aussi goûtu.
- Apprenez à faire des galettes ou des purées avec des flocons de pois chiches, de pois cassés ! ils sont plein de protéines et on y pense rarement! Il est très rapide et simple à l'emploi! Si vous êtes nostalgiques du lard fumé, ajoutez-y du tofu fumé!
- Pensez à ajouter une pincée de bicarbonate de soude dans l'eau de cuisson de vos légumineuses, cela les rend digestes et les fait cuire moins longtemps. Il en va de même pour tous les aliments que vous digérez mal : le chou, etc... Faites-les blanchir avec une pincée de bicarbonate de soude, c'est magique!
- Innovez, testez le caviar d'algue sur des toasts, sûr que vous épaterez vos amis ;) Si vous souhaitez le faire vous-mêmes, sachez que des recettes sont disponibles sur internet. Gardez en tête que les algues sont à la fois des sources de protéines et d'oligo éléments très importantes!


Et surtout, prenez plaisir à écouter le bruit du légume qui frit dans la poèle, appréciez son odeur : c'est l'odeur de votre bien-être, c'est un peu de nature dans votre journée de citadin, apprenez à l'aimer :)

 

 

Autres causes au végétarisme : L'environnement