Baisse de moral et dépression



Nous faisons tous l'objet à certains moments de baisses de moral. Il peut arriver que ces accès de tristesse soient empirés par un événement, ou des remontées d'émotions mal digérées. Il est important, une fois que l'on a constaté une faiblesse à ce niveau-là, d'anticiper les accès de tristesse. Il est essentiel de trouver des moments et des moyens de libérer ces émotions trop lourdes, afin de les évacuer. Si on ne le fait pas, elles risquent de devenir problématiques et de ressurgir à des moments inadéquats. Dans certains pays comme le Québec, on fait faire de la méditation aux enfants dans les écoles. Je reste convaincue que la gestion de ses émotions devrait faire l'objet d'un apprentissage, puisque personne n'échappe à ses émotions, et elles sortent parfois de façon inappropriée : colère démesurée, tristesse inexpliquée, joie excessive (qui peuvent aussi être épuisantes!), insomnies, angoisses non maîtrisées, etc... Alors qu'avec un peu de connaissances et d'attentions quotidiennes, il est possible de se rendre la vie beaucoup plus agréable!!

 

 

- Répondre à ses besoins

 

 

 

Tout d'abord, lorsque vous sentez ce genre d'émotions vous envahir, pensez tout de suite : "j'ai besoin de m'occuper de moi, mon corps me le dit!".

 

 
Accordez-vous un plaisir spécial
qui vous fait particulièrement du bien; il peut être gustatif, affectif, sensitif, un lieu qui vous fait du bien, une musique qui vous soigne l'âme, danser sans prêter attention au ridicule de la situation, peu importe : lâchez-vous, votre corps vous le demande! Demandez ou faites-vous offrir un massage, prenez un bain thérapeutique aux huiles essentielles que vous préférez, chouchoutez-vous, faites-vous du bien. En psychologie, on estime que vous avez négligé un de vos besoins fondamentaux, récemment ou il y a longtemps, et votre corps vous le signale. Ce genre de signal n'est pas à prendre à la légère car s'il n'est pas entendu, il peut devenir un vrai problème handicapant dans votre vie.

De cette façon, il est important de se demander lorsqu'on se sent un peu perdu : "quel est le besoin que j'ai négligé ces derniers temps ou dans le passé? Quelles sont les émotions qui me font souffrir aujourd'hui? Est-ce une sensation de désamour, de manque de reconnaissance, d'insécurité?






 

Pyramide des besoins de Maslow

 

Citation de Marshall Rosenberg, père de la communication non violente :

"La violence est l'expression tragique de besoins insatisfaits"

Selon Thomas D'Ansembourg, il y a différents types de violence : la violence envers autrui d'ordre physique (les coups), de nature verbale (intimidations, violence psychologique, pressions, dévalorisation, indifférence, etc...), et la violence envers soi-même (dévalorisation, manque d'estime de soi, négligences diverses ou refus de reconnaître ses propres besoins, dépendance à la drogue, alcool, prostitution, etc...)

De quel type de violence avez-vous été victime récemment?

De quel type de violence avez-vous été victime dans le passé?

Il existe différentes techniques auxquelles chacun est plus ou moins réceptif pour rentrer en contact avec l'origine de votre noeud de souffrance : hypnose, thérapie, etc... Je vous conseille fortement de vous faire aider si vous sentez qu'une de ces méthode peut vous aider à faire émerger la partie cachée de l'iceberg, car il s'agit bien de cela! En effet, une fois reconnue pour ce qu'elle est, une souffrance cesse de se manifester puisque nous lui avons accordé notre attention et notre reconnaissance. Reste ensuite à apprendre à réparer ou vivre avec les séquelles qu'elle a laissé en nous.




- L'acceptation

 

Selon Patanjali, grand sage à l'origine de la philosophie du yoga, pour être heureux, il suffit d'accepter les choses telles qu'elles sont, ou telles qu'elles ne sont pas.

La philosophie bouddhiste, quant à elle, prône le retour sur soi et l'acceptation inconditionnelle de nos émotions. Elle permet entr'autre de se réconcilier avec l'idée angoissante du néant et de la mort.

En d'autres termes, l'acceptation est ce que nous devons viser pour pouvoir guérir de nos blessures. Même si nous devons suivre des étapes avant d'y arriver : exprimer ses émotions refoulées, pleurer, crier, être en colère, parler de ce qui nous a fait mal, toutes ces phases sont nécessaires, même s'il est mieux de les traverser avec le moins de dommages possible. Mais toute colère non exprimée est une colère qui va un jour ou l'autre se retourner vers soi-même! Alors autant essayer d'apprendre à l'exprimer de la façon la plus saine et la plus maîtrisée qu'il soit!

A l'heure actuelle, on fait croire aux gens qu'en prenant des antidépresseurs ils règleront leurs problèmes. Mais c'est faux! Au moment où vous acceptez de commencer une boîte d'antidépresseurs, c'est que vous êtes en phase de déni de vos émotions. Elles vous font tellement souffrir que vous ne pouvez pas les affronter. Or, si vous voulez dépasser l'orage de la dépression de façon pérenne, vous allez devoir plonger au coeur de vos émotions afin de les reconnaître, et donc de les apaiser. Il n'y a pas d'autre solution à ma connaissance. Si votre corps vous impose cette épreuve, c'est pour vous indiquer le chemin du mieux-être. Notre corps sait ce qui est bon pour nous. Les tempêtes sont parfois des périodes nécessaires pour accéder à une meilleure qualité de vie. Encore une fois, le seul objectif valable doit être de l'accepter. Et puisque nous n'avons d'autre choix que celui-là, autant essayer d'en tirer profit tant que faire se peut. Dans la culture chamanique, la dépression est une opportunité donnée à une personne d'accéder à une sensiblité supérieure. Si cette personne n'est pas soutenue ou guidée durant cette période, cette phase de fragilité peut être très destabilisante. Mais si elle est traversée avec sagesse, elle peut permettre à la personne concernée de redéfinir les contours de sa vie, savoir ce qu'il veut vraiment, et changer. En effet, lorsque la vie nous met face à certaines réalités, il est possible que certains rêves s'effondrent pour laisser la place à d'autres rêves encore plus beaux! Personne ne sait ce qui se cahce derrière le vide de la dépression et du désespoir : à chacun d'en retirer ce qu'il peut.

 

 

Médicaments naturels

 

 

- Faire une cure de millepertuis, puissant anidépresseur naturel qui fait effet au bout de 15 jours. Attention aux interactions avec de nombreux médicaments chimiques (bien lire la notice)

 

- Faire une cure de pois mascate, qui augmente le bien-être en agissant sur les neuro-transmetteurs.

 

- Faire une cure de rhodiole en gélules. Cette plante apaise profondément et constitue un puissant adaptogène.


- Faire une cure de curcuma frais et aide à devenir plus résistant au stress.
- Faire une cure de millepertuis en gélules en cas de dépression sévère. Si vous savez que cet état dépressif est saisonnier, et donc cyclique, commencez votre cure deux semaines avant cette période en question, car cette plante va commencer à faire effet au bout d'une dizaine de jours. (Plante qui peut inhiber l'effet de certains médicaments : renseignez-vous si vous suivez un traitement). L'agripaume peut avoir le même effet (ne doit pas être prise en même temps qu'un traitement anti-coagulant).

- La bétacine soutient la production de Same et peut faire des miracles dans le traitement des dépressions

  • Faire une cure d'oligo-éléments (cuivre – manganèse – colbalt), ou encore de *lapacho, plante qui en contient en grande quantité, et qui possède de nombreuses vertus bénéfiques notamment pour les terrains dépressifs. On peut la consommer en décoction ou en gélules. Cliquer ici pour acheter du lapacho bio.  Faire une cure de *spiruline, très complet pour combler les carences. Cliquer ici pour acheter de la spiruline bio

  • Faire une cure de L-Tyrosine 500 MG (Solgar), acide aminé très efficace contre la dépression.
  • Faire une cure de Gaba 500 MG (acide gamma-aminobutyrique), qui peut être très rapide pour soigner une dépression. 
  •  Attention car la consommation de mollécules sérotoninergiques (agissant sur la production de sérotonine) est à surveiller. Si vous ressentez des symptômes tels que des palpitations ou états d'agitations, il faut immédiatement consulter un médecin et arrêter votre cure. Par ailleurs, il convient de laisser plusieurs semaines neutres entre la prise de deux traitements sérotoninergiques différents, sous peine de syndrômes sérotoninergiques notoires.

    Si vous ne consommez pas de médicament chimique entrant en interaction avec le millepertuis, l'usage de cette plante s'avère moins problématique.

    En savoir plus : https://www.centreantipoisons.be/professionnels-de-la-sant/articles-pour-professionnels-de-la-sant/le-syndrome-s-rotoninergique

  • Faire une cure de vitamines B, E, et d'anti-oxydants, ou de germe de riz, qui en contient de façon significative.

  • Faire une cure d'éleuthérocoque, de ginseng, d'ashwaganda (plante indienne)ou de shisandra (plante chinoise) pour les personnes très fatiguées. A éviter pour les personnes sujettes aux palpitations ou hypertension.

- Faire une cure de magnésium marin en gélules ou de chlorure de magnésium. Cela apaise profondément. Gare au second, il peut provoquer des problèmes intestinaux.

- Les huiles essentielles par voie orale : 2 gouttes de camomille noble, de marjolaine ou de neroli sur un sucre ou un comprimé neutre

  • Les huiles essentielles par voie cutanée : 2 gouttes d'huile essentielles de petit grain bigarade, de lavande, d'encens, bois de rose, genévrier cade, épinette pruche, coriandre ou autre à mélanger dans un peu d'huile végétale (amande douce, jojoba, etc...). Masser les poignets, le plexus solaire, et les voûtes plantaires deux à trois fois par jour.

  • Faire des cures de pollen de châtaigne frais, que l'on trouve au rayon surgelé des biocoop, aliment vivant qui améliore le terrain général qui a permis de laisser s'installer la dépression. Les cures de gelée royale auront le même rôle.

     

- Faire des cures d'omega 3, de vitamine D, de griffonia, de chasse diable, de same ...

- L'exposition au soleil / simulation de la lumière solaire, sortir dehors régulièrement, avoir une activité physique régulière, faire des séances de luminothérapie (il est possible d'acheter ce genre de lumière assez facilement et à tous les prix), la créativité, le rire...

- S'enduire le corps d'huile de sésame (de qualité) est un véritable soin anti-déprime. Il est même possible de la faire chauffer avant de s'en enduire généreusement le corps, et de le laisser toute une nuit après vous être recouvert de papier plastique en roulot pour protéger vos draps et laisser à l'huile le temps de pénétrer votre peau.

- Détecter des problèmes de candidose chronique, des mauvaises réactions à certaines molécules chimiques contenues dans certains aliments industriels qui peuvent accentuer des émotions négatives, les problèmes de thyroïde, ou la maladie de Lyme, ou les dystonies neuro-végétatives qui peut occasionner entre autres troubles des dépressions. Les problèmes intestinaux peuvent parfois provoquer des dépressions lorsqu'ils sont chroniques (lire les articles sur « L'intestinc, notre deuxième cerveau). L'alimentation joue un rôle bien plus important qu'on croit sur notre état psychique !

Redonner du sens à chacune de ses actions, pratiquer la pleine conscience, la méditation, profiter de chaque instant.

- Essayer l'EMDR, la sophrologie, l'EFT.

- Se mettre au chant ou à la danse spontanée, ces activités sont parfois plus libératrices que 10 séances chez un psy!

 

 

- Le dialogue intérieur

 

C'est ainsi que j'aborderai la pensée positive, car, de mon point de vue, même si, au début, cela vous paraît illusoire et ridicule, essayer d'être à l'écoute de son dialogue intérieur est un moyen de vous mener vers la voie de la guérison. N'ayez pas peur du temps que cela va prendre, et cueillez dès aujourd'hui les fruits, même maigres, de vos efforts. La physique quantique vous l'explique très bien aujourd'hui : nous sommes avant tout des êtres énergétiques. La puissance de notre conscience est bien plus vaste que nous le pensons. Le fait d'influencer nos pensées va permettre d'améliorer la qualité de notre énergie. Cela va également permettre d'aborder chaque jour et chaque situation d'une façon plus positive, et donc, de changer nos réactions, et donc, de changer nos vies! Encore une fois, soyez attentifs à la moindre évolution : votre réussite se nourrit aussi de votre gratitude. Soyez reconnaissant à la vie des petites choses qui vous apportent de la joie et du bien-être : les périodes de grande tristesse nous rendent sensibles aux petites choses, et cette sensibilité est une porte ouverte sur une nouvelle façon d'être au monde.

Il existe différentes façons d'influencer notre dialogue intérieur. Je ne peux que vous conseiller de lire le livre de Louise L. Hay : "Transformez vote vie", ou encore le livre de Pierre Morency : "Demandez et vous recevrez". Je peux également vous conseiller de regarder les vidéo sur internet de méditation ou tirées de la méthode "mindfulness". Mieux encore, inscrivez-vous à un stage de méditation, ou encore de "communication transformationnelle", ou que sais-je encore! Cherchez ce qui vous convient et vous trouverez la ou les méthodes qui rendent plus agréable votre façon d'être au monde.

Une idée de phrase à se répéter chaque jour afin de changer son état d'esprit en douceur : "Tout ce qui m'arrive a une raison d'être. Je tire le meilleur de chaque situation. J'attends toujours plus de la vie." Ces phrases qu'on se répète consciemment ou non ont un impact énorme sur notre subconscient. Il ne faut pas négliger le pouvoir de l'autosuggestion. Les mots que vous répétez intérieurement dégagent une aura, une ambiance, une énergie, qui, à la longue, impacte votre façon d'être, votre façon de ressentir.

De façon générale, réalisez chacune de vos activités comme vous réalisez un trésor. Redonner de l'importance à chacun de vos gestes. Cela s'appelle la pleine conscience, et elle peut s'apprendre à travers la méditation, mais également simplement en ajoutant de l'amour à chaque instant de votre vie. Aimez-vous ! Vous êtes ici pour ça! C'est votre savoir-faire le plus précieux : ne faites rien pour le freiner! Décidez une bonne fois pour toute d'éloigner de votre vie tout ce qui peut faire baisser votre énergie. Vous verrez, la vie vous amènera ce que vous avez toujours voulu si vous arrivez à vibrer à l'unisson avec vos rêves!



- Débloquer les noeuds énergétiques

 

Autre façon d'agir sur les énergies : le yoga, le shiatsu. Il en existe d'autres : magnétisme, reiki, Taï-chi, qi cong, acupuncture, etc... Encore une fois, chacun ira vers ce qui lui convient. Ces techniques offrent la possibilité de faire un travail sur ce que nous ne maîtrisons pas consciemment, c'est-à-dire la mémoire de notre corps, de nos cellules. Est-il suffisant pour guérir d'un traumatisme de mettre des mots dessus? Je continue à penser que les thérapies basées sur la verbalisation ont des limites puisqu'elles restent dans le mental. Or, un trauma est souvent encré bien trop profondément pour le libérer avec des mots. Bien souvent, les techniques citées plus haut s'avèrent plus efficaces pour parler le langage de l'inconscient, et pour simplement repérer et agir sur les traces laissées par un traumatisme sur le corps, et dans la circulation des énergies d'une personne. Il est assez frappant de constater les changements d'attitude d'un individu qui opère un travail énergétique. Par exemple, lorsque vous travaillez quotidiennement des postures de yoga basées sur l'ouverture de la poitrine, vous vous appliquez à libérer la zone de vos émotions. Certaines personnes peuvent se mettre à pleurer lorsqu'elles tiennent ces postures dans le temps. Il est même conseillé de ne pas insister trop sur ces postures lorsque vous êtes dans un état de trop plein émotionnel car cette soudaine extériorisation pourrait provoquer un malaise. De cette façon, apprenez à libérer vos blocages énergétiques, par vous-mêmes ou à l'aide d'un professionnel, vous serez surpris des changements que cela induira dans vos vies.




 Pour en savoir plushttp://yogaetmeridiens.simplesite.com/

 

 

 

 

- La respiration

 

Notre respiration a un impact direct sur nos émotions. Il convient de prendre l'habitude de vider l'air de ses poumons entièrement et très lentement afin de veiller à la profondeur de notre respiration. Une respiration en superficie laisse beaucoup plus facilement s'inviter la crise d'angoisse et les pensées angoissantes.

Il existe des exercices de respiration très simples qui peuvent vous aider à stabiliser votre respiration de sorte qu'elle soit plus profonde plus souvent, et que vous soyez en mesure d'agir sur elle en situation de crise. Au fur et à mesure, ces réflexes vont s'encrer en vous.

Exercices :

- S'allonger sur le dos, une main posée sur le ventre, l'autre sur la poitrine

Respirer en gonflant le ventre comme un ballon, sentir le ventre qui se gonfle

Expirer très lentement jusqu'à vider complètement les poumons

- Imaginer une fleur sur le ventre qui s'ouvre à chaque inspiration et qui se ferme à chaque

expiration

- Ralentir sa respiration :

Compter jusqu'à 4 à l'inspire, jusqu'à 5 à l'expire, puis 4 à l'inspire et 6 à l'expire,

puis 4 à l'inspire, et 7 à l'expire, puis 4 à l'inspire, et 8 à l'expire, puis 4 à l'inspire et 9 à l'expire

Le rythme de la respiration a une action directe sur les émotions, et les émotions ont une action directe sur la respiration; agissons sur les deux!

- Se répéter mentalement : "je suis en paix avec moi-même" en respirant profondément.

- Autre exercice de respiration apaisant :

Bouchez la narine droite avec le pouce droit et inspirez par la narine gauche en comptant 3 temps. Retenez votre respiration poumons pleins pendant 12 secondes.

Expirez avec la narine droite en comptant 6 temps.

Ensuite inversez les narines : Bouchez la narine gauche avec le pouce gauche et inspirez par la narine droite en comptant 3 temps. Retenez votre respiration poumons pleins pendant 12 secondes.

Expirez avec la narine gauche en comptant 6 temps.

Continuez cet exercice encore 3 fois de chaque côté.

Puis essayer d'allonger vos temps de respiration : comptez 4 pour l'inspir, 8 pour l'expir, et 16 pour la rétention. Refaites-le encore 3 fois de chauqe côté.



Respirez !

- Séance de yoga à faire tout seul



Libérer les voies respiratoires (poumon, diaphragme) :


Mettez-vous debout. Sur l'inspiration, levez les bras vers le ciel en vous mettant sur la pointe des pieds. Retenez votre respiration tant que vous pouvez dans cette position. Lorsque vous ne pouvez plus, expirez en baissant les bras vers le sol. Restez dans cette position quelques instants en laissant aller la tête complètement. Relevez votre buste vertèbre par vertèbre. Recommencez 3 fois. Cet exercice permet de respirer beaucoup mieux. Faites-le dès que vous sentez un sentiment de mal-être.



 

 

- Allongez-vous sur le dos en respirant profondément. Visualisez un paysage de montagnes. Concentrez-vous sur l'aspect solide et indestructible de la roche. Entendez l'eau qui coule le long d'une source. La nature est éternelle. Tout est bien :)

 

Points de méridein contre la dépression :

 Il est possible, si vous le souhaitez, de vous procurer un stylo d'acupuncture ou une pierre pointue afin de stimuler certains points de méridiens plus facilement.



Lutte contre les envies d'autodestruction

 

 

Point du sang et de l'énergie

 Contre le besoin excessif de solitude

 

Contre le sentiment de désespoir

Contre la tristesse profonde 

Point de comunication avec l'intérieur

- Les massages de pieds sont également très bénéfique pour faire descendre l'énergie.

A ne pas négliger :

Il convient de vérifier que votre état anxieux ne provient pas d'une maladie type problème de thyroïde, dystonie neuro-végétative, maladie de Lyme. Ces trois maladies sont très peu connues, voire peu reconnues par la médecine allopathique, il convient donc de s'orienter vers un naturopathe, ou un endocrinologue pour la thyroïde. Les syndrômes sont parfois très atypiques et ne permettent pas toujours de détecter ces maladies. C'est pourquoi il peut être très utile de consulter un spécialite ou un naturopathe.



En savoir plus :

http://www.reponsesbio.com/2014/10/26/nervosite-anxiete-insomnie-peut-etre-une-dystonie-neuro-vegetative/

http://www.lyme-sante-verite.fr/#Les_symptomes.C

http://www.plantes-et-sante.fr/soignez/les-troubles-de-la-glande-thyroide





 Tester des séances de yoga thérapie sur ma chaîne youtube : cliquer ici

 Séances personnalisées à distance sur demande

 

Valeurs éthiques et déontologie des professions liées au bien-être

Les conseils en phytothérapie, ni les soins de shiatsu et le yoga ne se substituent aux traitements médicaux. 

Il est essentiel d'avoir l'avis d'un médecin lorsque l'état de santé de la personne le nécessite.